• 18/10/2022
  • Par binternet
  • 349 Vues

Des livres de Ian McEwan à ceux de Nabokov, les liens du sang, c’est tout un roman !<

“Elmet”, premier roman bouleversant de Fiona Mozley, prend pour thème les liens entre un frère et une sœur. Complicité, jalousie, loyauté, trahison… Beaucoup de romanciers ont déjà ausculté les sentiments qui agitent les fratries. Tour d’horizon.

Le thème de la famille a toujours été, et demeure, au centre des préoccupations des romanciers. La fratrie, et la complexité des liens qu’elle induit, est une des déclinaisons de ce motif intemporel. Sophocle, déjà, mettait en scène l’obstination d’Antigone, bravant la colère de son oncle Créon afin de donner une sépulture à son frère Polynice – lequel est mort de la main de leur frère Étéocle, conformément à la malédiction prononcée par leur père, Œdipe.

Amour, fidélité, rivalité, folie… Aujourd’hui, dans Elmet, son très beau premier roman, la jeune Britannique Fiona Mozley en appelle tant à l’univers du conte qu’à ceux du roman social et de la tragédie, pour se pencher sur la relation entre Cathy et Danny, la sœur aînée et son cadet, héros de sa ténébreuse et vibrante histoire. À cette occasion, retour (et choix parfaitement subjectif) sur quelques autres fratries romanesques.

AbonnéElmetRoman Fiona Mozley

“Une page d’histoire”, de Jules Barbey d’Aurevilly (1887)

Des livres de Ian McEwan à ceux de Nabokov, les liens du sang, c’est tout un roman !

L’histoire brève et funeste des amours incestueuses de Julien et Marguerite de Ravalet, frère et sœur et ultimes descendants « d'une famille sacrilège, dépravée et féroce », eux « coupables d’un crime différent des crimes de leurs pères, de l’abominable lignée des crimes de leurs pères, et qui à ces crimes ajoutèrent le leur, que leurs pères n’auraient pas commis » (éd. Quarto-Gallimard).

Cet article est réservé aux abonnés

1€ le premier mois

Compris dans l’abonnement :

Déjà abonné ?Je me connecte

Découvrir toutes nos offres