• 16/01/2023
  • Par binternet
  • 374 Vues

Le Printemps au 7e ciel<

C’est l’automne qu’a choisi le Printemps pour réinventer son offre, proposer de nouveaux services et idées, adapter ses lieux et ses concepts aux tendances émergentes. La saison n’influe pas sur sa philosophie fondamentale qui, elle, demeure et même s’épanouit ! Malgré la période complexe que traverse le monde, ce lieu défricheur continue à suivre la devise du fondateur Jules Jaluzot : « Au Printemps, tout y est nouveau. » C’est de révolutions qu’il faut même parler tant les chantiers sont d’ampleur. Il est vrai que le mot d’ordre de ce positionnement vaut engagement pour longtemps : « inspirer tous les amateurs de beau (clients, visiteurs, collaborateurs, partenaires) en créant des expériences uniques, positives, durables », un “beau responsable”, engagé, collaboratif où règne la “circularité”. Le tout en montrant que l’endroit est fait pour les touristes tout comme pour les Parisiens. Ce que confirme et développe pour nous Jean-Marc Bellaiche, le président du Groupe Printemps.

Comment le Printemps va-t-il, alors que le Covid a mis nombre de commerces à l’arrêt ?

Le Printemps au 7e ciel

Nous sommes ravis de la réouverture, qui a notamment vu revenir les clients domestiques. Avec un vrai plaisir comme ces derniers l’ont confié, par exemple à Vélizy où le personnel avait affiché des post-it de remerciement aux visiteurs, mots auxquels ceux-ci ont répondu avec gentillesse, soulagement et attachement. Les chiffres ont été encourageants, compensant en partie l’absence des étrangers. C’est la preuve que le Printemps est très parisien, au sens large du mot, très français aussi. Ce que l’étape franchie en ce mois d’octobre va traduire mieux encore.

Ce recentrage est-il lié à la pandémie ?

Ce n’est pas une réflexion de circonstances, mais une stratégie plus vaste. Dans le passé, peut-être avons-nous trop développé la clientèle internationale, poussant certains à penser que le Printemps n’était pas pour eux. Nous voulons que les Lillois, les Marseillais, tous les provinciaux, comme les Parisiens, se sentent chez nous chez eux, fassent de notre magasin leur adresse fétiche, sachent qu’ils y trouvent tout, un espace d’achat, d’expo, des engagements responsables, un lieu de rendez-vous, un endroit pour se restaurer, des terrasses fabuleuses etc. Accentuer ce mouvement vers le local et l’individu, comme miser sur l’innovation sont dans notre ADN, donc mettons-les en avant.