• 21/12/2022
  • Par binternet
  • 401 Vues

D'Angèle à Spider-Man, 25 idées pour bien débuter les vacances de Noël<

Allez, courage, encore quelques jours avant les vacances de fin d'année, celles où s'enchaîneront les repas de familles copieux et les réveillons festifs entre amis. Entre les blockbusters ciné, les grands spectacles pour enfants, les marchés de Noël et les expositions événement, l'offre culturelle est bien chargée. Tout comme les assiettes! D'ailleurs, après Cyril Lignac, le chef trois étoiles Eric Pras s'invite à son tour avec sa cuisine traditionnelle raffinée. A découvrir à la fin de notre newsletter. Portez-vous bien et passez une bonne semaine!

7 idées de sorties et d'activités

  1. On est ébloui par le festival Lumières en Seine, qui se déroule dans le domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) jusqu'à la fin des vacances. Réservez vos billets en ligne ici.
  2. On écoute jusqu'à samedi des virtuoses de la guitare classique au Lyon Guitare Festival, organisé par le Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon (Rhône) qui fête ses 150 ans. Le détail des quatre dates programmées est en ligne.
  3. On assiste au retour au Grand Palais du grand artiste Anselm Kiefer avec une exposition inédite, intitulée "Pour Paul Celan", qui débute demain pour un mois. A voir dans la version "éphémère" du bâtiment actuellement en rénovation. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site.
  4. On découvre une partie du trésor de pierres précieuses retrouvé en 2013 sur le glacier des Bossons et qui est exposé dans le tout nouveau Musée des cristaux de Chamonix (Haute-Savoie), qui ouvre ce week-end. Pour plus de détails, c'est par ici.
  5. On se fait une séance avec le dernier film Marvel, Spider-Man 3 : No Way Home, qui s'annonce comme le succès de l'année. Lire notre critique ici. Mais de La Panthère des neiges à Un Héros, de nombreux autres bons films vous attendent!
  6. On admire des clichés au festival Images singulières qui se déroule au Centre photographique documentaire de Sète (Hérault) jusqu'au 31 décembre. Pour en savoir plus, c'est par là.
  7. On emmène ses enfants découvrir les films de son enfance à l'occasion de La Cinémathèque Junior en fête à Toulouse (Haute-Garonne). De Charlot aux Gremlins, de nombreux classiques sont diffusés de samedi à mercredi prochain. Horaires en ligne.

La liste de la semaine : 5 cirques pour les vacances

Parce que Noël est l'occasion d'emmener ses enfants au spectacle et que le cirque aujourd'hui ne ressemble plus à celui des décennies passées, voici nos cinq recommandations pour les vacances :

En coulisses : pourquoi Angèle a avancé la sortie de son album

Après le succès de son premier opus, Angèle a sorti vendredi Nonante-Cinq, un deuxième album déjà classé parmi les plus vendus de la semaine. Sans prévenir le public et les médias, la jeune chanteuse belge avait avancé la sortie de cet album d'une semaine sur les plateformes numériques. Elle n'a livré l'explication que dimanche dans le JDD. "L'idée m'est venue parce que j'avais le Covid, explique-t-elle. Je me suis souvenue de la manière dont j'ai fêté mes 25 ans en 2020 : en plein confinement, toute seule en pyjama avec mon chien. Je comptais me rattraper cette année et bam, je me chope le Covid pour mon anniversaire!"

"J'ai trouvé cette façon de me bousculer plutôt que de passer dix jours à me tourner les pouces, d'autant que mes symptômes étaient supportables - mal de gorge, gros rhume, fatigue mais pas de fièvre ni de difficulté respiratoire, poursuit-elle. J'ai décidé d'organiser un live sur Instagram pour annoncer la sortie de l'album pour mes 26 ans. Les plateformes l'avaient déjà, je me suis contentée d'appuyer sur le bouton plus tôt que prévu."

Lire notre interview de la chanteuse Angèle : "Je n'ai jamais rêvé du succès"

1 oeuvre en 1 minute : Le Groom de Chaïm Soutine

D'Angèle à Spider-Man, 25 idées pour bien débuter les vacances de Noël

Le peintre Chaïm Soutine (1893-1943), né dans l'ancienne Biélorussie et mort de maladie et de misère à Paris pendant la Seconde guerre mondiale, est rattaché à l'Ecole de Paris, avec Chagall et Modigliani. Ce précurseur de l'expressionnisme abstrait y a notamment puisé l'idée de déformer les figures, comme si elles étaient en pâte à modeler, de faire de la distorsion expressive. C'est le cas du Groom peint en 1925. Cette toile fait partie d'une série datant des années 1920 sur les petits métiers, des chasseurs d'hôtels aux valets de chambre, des pâtissiers aux enfants de chœur.

Le groom, chétif, aux épaules rehaussées, ressemble à un pantin, avec son corps comme désarticulé posé sur un tabouret invisible, ou flottant dans le vide. Son visage, blanc, creusé et mélancolique, aux paupières rougies, contraste avec la couleur rouge vif de son uniforme, et sur le fond indéterminé, bleu sombre, presque noir. Ses mains, épaisses, ont été peintes avec une touche particulièrement nerveuse, agrippant son costume.

Ecartant les jambes dans une pose grotesque, mettant en évidence un renflement dans son pantalon, le jeune homme (un chasseur de chez Maxim's, qui a posé comme modèle) regarde dans le vide. (M.-A. K.)

A voir au sein de l'exposition "Soutine-De Kooning, la peinture incarnée" au musée de l'Orangerie à Paris jusqu'au 10 janvier.

Les premiers mots : Les Promises de Jean-Christophe Grangé

Le dernier livre du maître du polar fait sensation depuis sa sortie, en septembre. Un nouveau best-seller après Les Rivières pourpres, Le Vol des cigognes ou encore L'Empire des loups. Cette fois, Jean-Christophe Grangé n'a pas seulement conquis son public, mais aussi les critiques. La raison? Sans changer son style, captivant, il a troqué le polar contemporain flirtant avec le fantastique pour le thriller historique.

Longtemps journaliste de profession, Jean-Christophe Grangé a bien travaillé : Les Promises nous plonge avec une précision historique détaillée dans le Berlin nazi de 1939. Un tueur en série prend la vie de plusieurs grandes dames du Reich, femmes d'officiers et de puissants industriels. Dans un contexte d'avant-Guerre très tendu, un psychanalyste surdoué, une brute de la Gestapo et une riche héritière vont devoir s'associer pour traquer le meurtrier.

Le classique à revoir : L'été meurtrier

C'est toujours émouvant d'assister à l'éclosion d'une star. Pour la première fois en Blu-ray, L'été meurtrier (1983), de Jean Becker, n'a rien perdu de sa puissance. Ayant déjà joué pour les plus grands (François Truffaut, Roman Polanski, Werner Herzog, James Ivory, Andrzej Zulawski…), Isabelle Adjani explose dans ce drame adapté du roman éponyme de Sébastien Japrisot, qui lui vaut de décrocher le César de la meilleure actrice pour sa performance époustouflante.

Elle y incarne la jeune Eliane dite Elle, qui emménage avec ses parents dans un village de Provence en 1976. Sensuelle et provocante, elle affole les habitants et tape dans l'œil de Florimond (Alain Souchon), mécanicien et pompier volontaire. Sa beauté incandescente et son tempérament indomptable le séduisent, si bien qu'il l'installe dans la maison familiale. Il ignore qu'elle échafaude un plan machiavélique…

Jean Becker a mis en scène un film de rape and revenge (viol et vengeance) avant l'heure, en s'appuyant sur un scénario au cordeau qui entretient le malaise et une distribution exceptionnelle (Michel Galabru et Suzanne Flon en tête). La tension va crescendo à mesure que l'étau se resserre, offrant à Isabelle Adjani le rôle d'une jeune femme libre, indépendante et manipulatrice, forte et fragile, cyclothymique et hystérique, dissimulant en elle un lourd secret depuis trop longtemps.

En fond sonore, la célèbre chanson d'Yves Montand, Trois petites notes de musique, sonne comme une ritournelle macabre. Pour l'anecdote, Maïwenn, au même regard bleu intense, apparaît dans un de ses premiers rôles jouant Eliane à l'âge de 9 ans. (S.B.)

A voir en combo Blu-Ray et DVD (M6 Vidéo), 25 euros, ainsi qu'en VOD sur plusieurs plateformes.

La série à laquelle vous serez accro : The Young Pope

Depuis vingt ans, l'Italien Paolo Sorrentino ne cesse de surprendre. Il a transformé Sean Penn en star de rock gothique à bout (This Must Be the Place), a participé à un film à sketches brésilien (Rio, je t'aime), tenté un portrait gargantuesque de Berlusconi (Silvio et les autres) ou revisité les mythes romains (La grande bellezza, oscar du meilleur film étranger). Encore cette année, il se trouve là où personne ne l'attendait : il sort vendredi sur Netflix La Main de Dieu, un hommage intime au joueur de football Maradona.

L'homme ne s'astreint pas qu'au cinéma : romancier à ses heures perdues, il s'est également essayé au format de la série. En 2016, il conçoit ainsi The Young Pope, œuvre iconoclaste et folle qui a été permise par l'association inédite entre trois géants : HBO, Canal+ et Sky. Le résultat est à la hauteur du budget conséquent.

L'idée même de la série est provocante : imaginez un pape jeune, beau, fumeur et buveur, qui cite Daft Punk et Banksy comme modèles et… qui est totalement obscurantiste. Ce fou de Dieu, héros shakespearien troublant et insaisissable, est interprété par un Jude Law incroyable - sans doute le plus grand rôle de sa carrière -, épaulé par un casting tout aussi improbable (Diane Keaton, Cécile de France, Silvio Orlando…).

Paolo Sorrentino avait déjà exploré les coulisses du Vatican dans Il Divo, le chef d'œuvre qui l'avait révélé. Mais avec The Young Pope, il se permet toutes les audaces pour mieux questionner la solitude problématique du pouvoir. La série a si bien fonctionné qu'elle a donné lieu à une suite, The New Pope, avec un face à face d'anthologie entre Jude Law et John Malkovich.

The Young Pope et The New Pope, deux mini-séries de 10 et 9 épisodes de 55 minutes chacun, à voir en VOD et streaming sur Canal+.

Le week-end clés en main : dix siècles d'histoire militaire dans les Vosges du Nord

Les voyageurs venant en Alsace se dirigent souvent vers Strasbourg puis le Haut-Rhin, où les villages typiques s'égrènent au gré des vignobles. La région cache pourtant de beaux trésors dans sa partie septentrionale. Les Vosges du Nord, moins élevées que les Ballons du sud, sont recouvertes de forêts épaisses, de bourgades charmantes et d'étangs aux eaux tranquilles.

Par le passé, cette zone aux confins de l'Alsace, du Palatinat allemand et de la Lorraine a été longtemps disputée. Symbole de ces temps tumultueux, les collines sont ponctuées de nombreux ouvrages militaires. Démarrez l'excursion à Bitche (Moselle), une ville dominée par une impressionnante citadelle Vauban depuis laquelle la vue est panoramique. Puis partez découvrir les spectaculaires forts médiévaux : ceux du Falkenstein à Philippsbourg (Moselle), de Lichtenberg (Bas-Rhin), ou encore, à la frontière avec l'Allemagne, de Fleckenstein.

Les Vosges du Nord présentent aussi les plus beaux ouvrages visitables de la Ligne Maginot : le château de Schoenenbourg, à Hunspach (Bas-Rhin), et surtout le Simserhof, à Siersthal (Moselle), dont la visite souterraine en véhicule automatisé est passionnante.

Et si vous voulez rester plus d'un week-end

Ces forteresses se trouvent souvent au milieu d'un cadre naturel exceptionnel, celui du parc naturel des Vosges du Nord. Les itinéraires de promenade sont légion. Entre autres randonnées possibles, nous vous conseillons un détour à l'étang de Hanau et dans la luxuriante forêt environnante, celle du donjon de Waldeck. Un vrai décor de contes et légendes.

Grâce à ces ressources forestières et aux eaux abondantes, la région compte des célèbres représentants de l'artisanat d'art français. Encore en activité, la cristallerie Saint-Louis, à Saint-Louis-lès-Bitche (Moselle), expose dans un espace visitable ses impressionnantes collections. Autre ambassadeur du luxe made in France, la manufacture Lalique est installée depuis un siècle et demi dans les Vosges. A quelques kilomètres de l'usine, à Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin), un musée très complet présente 650 oeuvres dont les trésors conçus par René Lalique, le maître du bijou art nouveau.

Où? Outre des gares routières, aucun train ne permet d'atteindre le coeur des Vosges du Nord. Il faudra cheminer en TGV jusqu'à Strasbourg ou, plus proche, en TER jusqu'à Saverne, puis louer une voiture.

Quand? La plupart des forteresses, en ruine et en pleine nature, sont visibles toute l'année. Attention toutefois aux conditions météorologiques : certains sites sont difficiles d'accès et parfois interdits pour des raisons de sécurité.

A quel prix? La région est peu fréquentée et moins onéreuse. Le tourisme vert qui s'y est développé est accessible à toutes les bourses. De plus, la plupart des châteaux en ruine sont des sites communaux dont l'accès est gratuit.

La recette gourmande : les secrets d'Eric Pras, le discret chef multi-étoilé de la Maison Lameloise

Certains chefs sont peu médiatisés et pourtant plébiscités par tous, critiques, professionnels et gourmets. Eric Pras en fait partie. Ayant enchaîné les prestigieux restaurants (Troisgros, Loiseau, Gagnaire, Marcon…), il a pris les rênes, en 2009 à l'âge de 37 ans, de la Maison Lameloise, trois étoiles au Michelin, à Chagny (Saône-et-Loire). Depuis douze ans, ce meilleur ouvrier de France y défend une gastronomie traditionnelle relevée d'un brin de fantaisie.

Discret, il a décidé de transmettre ses savoirs dans une démarche, inédite pour lui, au travers d'un livre paru fin novembre. Pendant un mois, nous vous en dévoilons quelques recettes. Cette semaine : le Carré d'agneau rôti à la moutarde, céleri branche et rave.

Pour 4 personnes.Ingrédients :

L'agneau : 1 carré d'agneau de 10 à 12 côtes, huile de pépins de raisin, 50 g de beurre frais, 1 cuillère à soupe de moutarde en grains, sel et poivreCéleri branche et rave : 400 g de céleri-rave, 4 branches de céleri, 30 g de miel, 20 g de vinaigre de xérès, 4 cl d'huile d'olive, 40 g de beurre, 1 branche de thym, sel et poivre du moulinLa finition et le dressage : feuilles de céleri frites, ail confit, 10 cl de jus d'agneauPréparation :

L'agneau :

Céleri branche et rave :

La finition et le dressage :