• 24/01/2023
  • Par binternet
  • 372 Vues

La Chronique des Bridgerton : les secrets des costumes de la série phénomène<

La création des costumes pour La Chronique des Bridgerton a dû être une opération gigantesque. Quel a été votre point de départ ?La Chronique des Bridgerton : les secrets des costumes de la série phénomène La Chronique des Bridgerton : les secrets des costumes de la série phénomène

« Au tout début, je pensais que j’allais juste donner un coup de main. Je connaissais déjà la société [de Shonda Rhimes] Shondaland depuis plusieurs années, et leur responsable de production, Sara Fischer, m’a téléphoné. Je suis allée discuter avec [le créateur] Chris [Van Dusen] et [la productrice exécutive] Betsy [Beers] pour voir s’il serait possible de créer quelque chose à cette échelle. Je connaissais aussi l’esthétique de Shondaland et j’ai vite compris que ce projet ne serait pas comme une adaptation de Jane Austen. La question était de savoir comment on allait pouvoir adapter l’esthétique d’une série en costumes d’époque et la rendre scandaleuse et moderne ? Ils m’ont ensuite demandée si j’étais partante, et j’ai accepté sans hésitation car le challenge était trop beau. Je n’avais jamais monté un département des costumes auparavant.

Combien de looks ce département a-t-il réalisé au final ?

La Chronique des Bridgerton : les secrets des costumes de la série phénomène

« Il a fallu cinq mois de préparation avant le tournage, et une équipe costume composée de 238 personnes. Parmi elles, il y avait des patronniers-gradeurs, l’extraordinaire Mr Pearl qui a conçu tous nos corsets, un service tailleur, un service embellissements, des brodeuses, et mon co-capitaine John Glaser, entre autres. C’était comme un village de petits elfes qui travaillaient sans relâche, et qui ont réalisé un merveilleux travail. Au final, nous avons créé près de 7500 pièces – chapeaux, châles, pardessus – qui composaient les 5000 costumes [estimés] qui sont passés devant la caméra. Rien que pour Phoebe [Dynevor, qui incarne Daphne Bridgerton], il y avait 104 costumes. C’est un nombre impressionnant, même pour un premier rôle. »