• 08/09/2022
  • Par binternet
  • 520 Vues

À Paris, la fashion week homme se présente bien<

Malgré le contexte sanitaire difficile, la fashion week parisienne dédiée àla mode masculine retrouve son énergie avec une vaste proposition créativeportée par les showrooms et les salons.

Certes, le pic de contaminations lié au variant Omicron a imposé unecertaine retenue. D’autant plus que les acheteurs américains et asiatiquesn’ont pas pu, une fois encore, se déplacer. Mais malgré tout, le climat està la reprise. Ces acheteurs absents restent à l'affût des propositionscréatives présentées à Paris, grâce notamment aux canaux digitaux mis enplace par les showrooms et les salons depuis plusieurs saisons. Résultat :le nombre de marques qui présentent leur collection automne/hiver 2022reste considérable, près d’un millier.

Un engouement déjà constaté lors du Pitti Uomo qui s’est déroulé du 11au 13 janvier dernier à Florence et qui ouvrait la saison. La plupart desexposants et des visiteurs avait même été agréablement surpris de constaterune certaine effervescence avec une affluence plus grande que prévue,malgré la nécessaire distanciation physique. Si Londres a annulé sa fashionweek, il n’était pas question pour Paris de ne pas rester fidèle à sonrang, ne serait ce que pour délivrer un message de force et de confiance.Un sentiment résumé par Pascal Morand, président excecutif de la Fédérationde la haute couture et de la mode à Paris qui indique que cette fashionweek homme, tout compte fait, « se présente bien malgré le contexte qui estle nôtre ».

À LIRE
Cet article pourrait aussi vous intéresser :Pitti Uomo : bonnes nouvelles de Florence

Deux jours apres son lancement, cette semaine de la mode porte en effetde belles couleurs : Ami Paris a fait le pari de faire défiler un castingcinq étoiles sur le podium et dans la salle. Un parti pris de spectacle quimanifestait déjà en soi une véritable volonté de glamour retrouvé. Unglamour porté par les mannequins les plus en vogue du moment et par lesstars françaises les plus célèbres (Catherine Deneuve, Pierre Niney etIsabelle Huppert aux premiers rangs, Isabelle Adjani et Laeticia Casta surle podium). Un peu comme si Paris convoquait ses célébrités pour rappelerau monde entier l’intérêt de sa mode.

Recherche de marques à l’ADN fort

À Paris, la fashion week homme se présente bien

Cette envie de glamour devrait perdurer dans les jours à venir avecplusieurs défilés d’envergure attendus du côté de chez Dior et de LouisVuitton qui organise deux défilés en hommage au regretté Virgil Abloh. Lesjeunes créateurs sont également présents et bien présents. Intégrés aucalendrier tout d’abord mais aussi sur les salons de mode masculine qui ontfait en sorte de maintenir leurs éditions. « Les marques matures et lesupcoming designers ont eu envie de faire partie de l’aventure et nous ontfait confiance pour soutenir leur stratégie commerciale » indique ainsiHervé Huchet qui organise le salon View à l’école Duperré du 21 au 24janvier, face au carreau du Temple.

Une bouffée d’optimisme également présente du côté du salon Tranoïdirigé par Boris Provost. Si de manière générale la session de janvierassurera la présence des détaillants français et européens, le salonpermettra également, via des sessions de streaming, de favoriser descommandes avec le continent asiatique et américain. « La trentaine dedesigners internationaux que nous avons sélectionnés pour l’évènementorganisé au Palais de Tokyo du 21 au 23 janvier présentent une créativitéet un savoir-faire unique » détaille Constance Dubois en charge de lacommunication de l’événement. On retrouvera ainsi l’offre new tayloring dudéjà très recherché Steven Passaro qui intègre également pour la premièrefois le calendrier officiel en présentant sa collection le samedi 22 auPalais de Tokyo, le styleStreet design du collectif MWorks créé par lesdeux créateurs belges Martin Liesnard Mansour Badjoko derriere le labelMansour Martin, ou encore la marque Denzilpatrick fondé par le remarquablecréateur Daniel Gayle qui a déjà prêté son talent aux maisons Kenzo,Victoria Beckam, Jonathan Saunders ou Philip Lim. De quoi séduire lesacheteurs à la recherche de nouvelles marques à l’ADN fort.

Crédit photos : MWorks Paris, Steven Passaro