• 14/08/2022
  • Par binternet
  • 419 Vues

«Fashion Pact»: les dirigeants de Chanel, Adidas, Zegna de la coalition de la mode autour du développement durable partagent leur expérience<

Réservé aux abonnés
Par Hélène Guillaume
Publié , Mis à jour

Ils font partie des 60 signataires de la coalition de l’industrie textile et de la mode. Un an après, ils dressent le bilan de leurs engagements et de la transformation de leurs métiers.«Fashion Pact»: les dirigeants de Chanel, Adidas, Zegna de la coalition de la mode autour du développement durable partagent leur expérience «Fashion Pact»: les dirigeants de Chanel, Adidas, Zegna de la coalition de la mode autour du développement durable partagent leur expérience

Le point de vue de Bruno Pavlovsky, Président des activités mode de Chanel et de Chanel SAS

LE FIGARO. - Une des forces du Fashion Pact est-elle de dépasser les dogmes de la concurrence?

Bruno PAVLOVSKY. - Effectivement, les signataires sont concurrents. Dans notre cas, nous le sommes avec Hermès et Kering par exemple, mais là, on ne parle pas de la boutique qu’on va ouvrir à New York ou d’un défilé mais de sujets de fond: les matières et les savoir-faire qui vont nous permettre demain de rester les meilleurs. Le Fashion Pact consiste avant tout en des discussions d’experts sur des sujets techniques qui nous permettent de nous aligner et de repartir chacun dans nos sociétés instaurer les plans d’action que nous souhaitons. Ce pacte est arrivé à un moment où chez Chanel, nous nous posions déjà ce type de questions, nous y avons adhéré parce qu’il nous apporte de l’aide et des réponses, parce qu’il nous permet d’avancer plus vite. Par exemple, sur le cas du coton qui représente à lui seul 40 % de toutes les matières consommées par les signataires, soit un tiers de sa consommation…

«Fashion Pact»: les dirigeants de Chanel, Adidas, Zegna de la coalition de la mode autour du développement durable partagent leur expérience

Cet article est réservé aux abonnés.Il vous reste 93% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

J'EN PROFITE

Déjà abonné ?Connectez-vous