• 05/01/2023
  • Par binternet
  • 360 Vues

Expo : au musée des Arts décoratifs, moderne Orient<

Une fascination ancienne

1704 Traduction des Mille et Une Nuits par Antoine Galland.

1798 Dominique Vivant Denon, qui a suivi Bonaparte sur le champ de bataille, publie Voyage dans la Basse et la Haute Egypte. La mode est aux bijoux « retour d'Egypte ».

1811Itinéraire de Paris à Jérusalem, de Chateaubriand.

1830 Conquête de l'Algérie.

1838 Succès des danseuses hindoues à Paris.

1879Le Charmeur de serpent de Jean-Léon Gérôme est l'un des premiers tableaux à montrer les mosaïques du palais de Tokpapi, recomposées de manière fantaisiste.

Expo : au musée des Arts décoratifs, moderne Orient

1900 Leïla Hanoum, fille du médecin du sultan Abdul-Mecid, publie Le Harem impérial au XIXe siècle. Le livre est un best-seller.

1903 Exposition des arts musulmans présentée par l'Union centrale des Arts décoratifs.

1910 Exposition des arts musulmans à Munich.

1922 Découverte du tombeau de Toutânkhamon. Les bijoux adoptent le style égyptien avec fleur de lotus, papyrus, scarabée, faucon.

1925 Exposition des arts décoratifs. Chaumet y présente une parure d'inspiration orientale comportant un ornement pour épaule en diamants, rubis et émeraudes et une chaîne constituée de boules d'émeraudes et de rubis à pendant d'émeraude. Le joaillier remporte un Grand Prix.

1933 Vogue US illustre le sujet « Barbare, le nouveau thème des bijoux », avec une parure de Suzanne Belperron.