• 11/10/2022
  • Par binternet
  • 347 Vues

À Chartres, l'association de création de costumes La Dame à la Licorne dresse le bilan d'une année compliquée<

Des ateliers qui ont subi les effets du Covid-19

La nouvelle initiative Couture aux Clos, lancée en octobre 2020, n'a duré que trois semaines. Pour sa part, Créations d'hier et d'aujourd'hui a tout simplement dû fermer ses portes, car "il est dur pour les bénévoles de gérer le large public auquel il était destiné, c’est pourquoi il n’a pas encore rouvert aujourd’hui."

La Dame à la Licorne, toujours mobilisée pour l’insertion

Un public majoritairement féminin

Ce constat ne choque personne : parmi le public en insertion de La Dame à la Licorne, on retrouve 21 femmes et 5 hommes. Anne-Marie Borderon déplore n'avoir aucune "candidature d'homme. C'est important qu'un atelier soit mixte : jeunes, moins jeunes, car c'est la vie."

Un chiffre d'affaires en baisse

En 2020-2021, le chiffre d'affaires de l'association a reposé à hauteur de 45% sur les créations et ventes de costumes/accessoires. En revanche, la chute des projets de location de costumes a entraîné une perte de 15.000 € dans le chiffre d'affaires des locations. Au niveau global, après une hausse du chiffre d'affaires entre 2018-2019 et 2019-2020 (54.610 € à 60.988 €), l'année 2020-2021 a connu une perte de 15.645 €. D'après les bénévoles de l'association, cette diminution est en partie due aux périodes de confinement, au cours du premier semestre et de la fin d'année 2020.

À Chartres, l'association de création de costumes La Dame à la Licorne dresse le bilan d'une année compliquée

Un appel aux couturières pour confectionner des surblouses pour l'hôpital de Chartres

Moins d'aides... mais un soutien décisif

Grâce au soutien financier de ses différents partenaires, La Dame à la Licorne a pu aborder la crise sanitaire un peu plus sereinement. Le FAPE EDF a par exemple alloué une subvention exceptionnelle de 6.000 €, ce qui a permis à l'association de connaître un excédent et de disposer d'une réserve sur deux mois, à la toute fin 2020. Toutefois, comme l'a souligné le commissaire aux comptes, "si les efforts faits ont permis de "faire passer" la crise, cet argent d'avance ne pourra pas durer après 2022. Le chiffre d'affaires de 2021 n'a pour l'instant pas redécollé, ce qui crée des incertitudes chez nos clients."

Et après ?

La Dame à la Licorne compte poursuivre ses partenariats existants et en développer de nouveaux, tout en enrichissant son magasin avec de nouveaux costumes et accessoires. Au niveau de l'accompagnement socio-professionnel de ses salariés en insertion, elle tient à faire reconnaître, au niveau professionnel, les compétences acquises durant les ateliers.

Une partie de son public venant de l'étranger, La Dame à la Licorne met un point d'orgue à continuer les formations pour faciliter l'acquisition de la langue française, l'une des difficultés principales quand vient l'heure de se lancer sur le marché de l'emploi.

Enfin, dès la fin de la crise sanitaire, l'association prévoit de rouvrir ses ateliers couture sur les quartiers de la Madeleine et des Clos. S'ouvrir à un public plus jeune (moins de 40 ans) se présente également comme une volonté pour l'année à venir.

L'histoire du château en costume

Julia Percheron