Défilés Croisière 2022 : Dior fait rimer antique et athlétique
  • 06/02/2022
  • Par binternet
  • 656 Vues

Défilés Croisière 2022 : Dior fait rimer antique et athlétique<

Par Nathalie DolivoPublié le PartagerEnvoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirableLe défilé Dior Cruise 2022 a eu lieu à Athènes, dans un impressionnant stade antique, et avec un public d’invités. La collection rend hommage à l’esthétique issue de l’Antiquité tout en proposant des silhouettes sportswear ultra-contemporaine.

Athènes, 17 juin 2021. C’est ici, en Grèce, terre-berceau de notre civilisation, que la maison Dior a choisi de présenter sa collection Croisière 2022. Et a ainsi pu organiser le premier grand événement mode "en présentiel" de la saison, avec une centaine d’invités du monde entier, dont Virginie Efira, Catherine Deneuve ou encore Anya Taylor-Joy (show également retransmis sur les plateformes Dior).

Lire aussi :Avec Maria Grazia Chiuri et Rachele Regini, Dior devient une affaire de femmes

Un héritage revendiqué

Pouvait-on rêver endroit plus à propos pour célébrer la mode et la vie qui reprend ? En choisissant ce lieu inspirant, Maria Grazia Chiuri se fait aussi l’écho d’une célèbre série de photographies datant de 1951, mettant en scène les modèles de Christian Dior au pied du Parthénon. C’est toute l’idée de cette collection Cruise, pensée par la directrice artistique de la maison : se pencher sur le passé, sans nostalgie, pour enrichir une vision ultra-contemporaine.

Dans le Stade panathénaïque d’Athènes - aussi connu sous le nom de Kallimarmaro - entièrement bâti en marbre pentélique, et qui accueillait dans l’Antiquité les jeux en l’honneur de la déesse Athéna, le défilé a donc pris place à la tombée de la nuit.

Sa force tient à sa dualité : un travail subtil sur les références antiques - les robes péplum revisitées, les drapés, les touches d’or se mêlant au blanc, le bleu grec - et dans le même temps, une proposition sportswear empruntant au savoir-faire Couture pour esquisser une silhouette souple, propice aux mouvements.

Vidéo du jour :

Comme à son habitude, la directrice artistique a opéré un travail collégial et inclusif autour du patrimoine artisanal grec, s’entourant d’artisans locaux de grand talent. L’artiste italien Pietro Ruffo s’est, lui, inspiré de corps au combat apposés sur d’antiques vases, pour élaborer un motif percutant et moderne. Quant à la chanteuse greco-américaine Ioanna Gika, elle a offert au public un récital tout en émotion, qui a achevé de donner à ce moment une dimension intemporelle.

Partager